Pour plus de mixité dans le numérique

Attirer plus de filles dans les formations et les métiers du numérique.

Une idée folle !

Le secteur numérique, secteur d’avenir, innovant et créatif, véritable moteur économique et sociétal peine pourtant à attirer un effectif féminin. En effet, le secteur de l’informatique et du numérique ne compte que 27% de femmes et parmi celles-ci seulement 16% occupent des fonctions techniques car la grande majorité des femmes occupent en fait des emplois dit de support (marketing, communication…)

Des besoins !

Or, plus que des emplois, le secteur du numérique crée de nouveaux métiers et ce dans tous les secteurs d’activité : métiers liés aux réseaux sociaux, développeur web, métiers des télécommunications et de la téléphonie mobile, explosion des outils de visioconférence, solutions cloud, analyse des données, IA ou Cyber sécurité.

Enfin, le domaine du numérique ne peut être limité à son seul champ économique. Son développement exerce un impact majeur sur les évolutions de notre société et la révolution numérique impacte jusqu’à notre quotidien. Il n’est pas concevable, compte tenu de cette influence que la société numérique du XXIème siècle ne soit pensée, développée et gouvernée que par des hommes et soit de ce fait totalement déséquilibrée par ses biais genrés.

On voit des lors, à quel point le développement de la mixité dans les études et les métiers du numérique est devenu un enjeu économique et sociétal majeur.

Il est indispensable que les femmes deviennent actrices dans le développement du numérique et participent activement aux évolutions de ce secteur.

La mixité

un enjeu économique et sociétal majeur

L’Éducation Nationale a un rôle à jouer

En janvier 2017, la mise en œuvre du Plan sectoriel mixité numérique par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, ainsi que le secrétariat d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation a montré toute l’implication et l’ambition de l’Etat de favoriser la mixité dans les filières et les métiers du numérique.

Force est de constater, qu’à ce jour encore les filières scientifiques ou STEM (acronyme de Science,Technology,Engineering, Mathematics) et les métiers associés notamment dans le numérique restent boudés par le public féminin.

La DANE de Nancy-Metz, en association étroite avec la mission académique à l’égalité filles-garçons, veut s’inscrire dans la dynamique initiée par le Plan sectoriel mixité numérique et promouvoir l’orientation des filles dans les filières scientifiques et les métiers du numérique.

Deux axes majeurs

Promouvoir des actions en direction des élèves ou des enseignants pour valoriser les filières scientifiques auprès du public féminin tout en sensibilisant les enseignants comme les apprenants aux stéréotypes genrés associées au domaine du numérique et induisant insidieusement, l’idée que les filles n’ont pas leur place dans les études et les carrières en lien avec le numérique.

Le concours Science Factor propose aux élèves de la sixième à la terminale de construire au sein d’équipes de 2 à 4 participants (parfaitement mixtes et obligatoirement pilotées par une fille), un projet scientifique ou technique innovant, une invention ayant un impact positif clairement démontré au niveau sociétal, économique ou environnemental : https://www.sciencefactor.fr/

Femina Tech est une association qui promeut la mixité et la diversité dans les filières et les métiers du numérique. Femina Tech organise et participe régulièrement à des événements dans l’Est de la France, à Paris et au Luxembourg. A travers l’animation d’ateliers ou de conférences, Femina Tech propose notamment de sensibiliser le jeune public de la nécessité de développer la mixité dans les filières et les métiers du numérique et d’encourager les filles à vaincre les préjugés de genre qui pèsent dans leurs choix d’étude ou de carrière : https://femina-tech.fr/

Identifier, valoriser et essaimer des outils numériques (applications, plateformes et portails numériques…) pouvant venir en appui du premier point.

Gender4STEM est une plateforme en ligne qui vise à lutter contre les stéréotypes de genre, responsables en partie de la faible représentation des filles dans l’enseignement des STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) et, par conséquent, des femmes dans les carrières scientifiques. G4STEM veut mettre à disposition des enseignants une palette d’outils ou de matériels pédagogiques pour susciter l’intérêt des jeunes filles pour ces matières dès leur plus jeune âge.Les contenus mis en ligne comprennent non seulement des campagnes de sensibilisation, des plans de cours, des quiz, des vidéos, etc. Mais également un outil d’auto-évaluation pour les enseignants afin de leur permettre de faire le point sur leur propre positionnement quant aux questions de genre : https://www.gender4stem-project.eu/

Plateforme en ligne