Lycée 4.0

53 articles

Le dispositif « Lycée 4.0 », lancé en janvier 2017 par un appel à projet émanant de la région Grand Est, vise à transformer tous les lycées en établissements numériques à l’horizon 2020.

Pour l’académie Nancy-Metz, il s’agit d’une généralisation progressive : 65 % des lycées de l’académie déploient le projet 4.0 sur tous les niveaux de scolarité. A la rentrée 2020, ce sont 82 175 élèves qui seront concernés par le dispositif, soit une évolution d’un peu plus de 30% par rapport à 2019-2020. Cette donnée prend en compte les scénarios évolutifs de la rentrée 2019 avec passage aux niveaux supérieurs l’année suivante ainsi que les 11 derniers lycées (4 publics et 7 privés) de l’académie qui intégreront le projet.

La dimension formation / accompagnement qui a pleinement mobilisé l’académie, en association avec les corps d’inspection, sera poursuivi l’an prochain. En 2019-2020, 5000 enseignants ont été formés.
Le projet 4.0 introduit la ressource numérique comme élément central : 848 000 licences commandées. Les ordinateurs sont mis gratuitement à la disposition des élèves et leurs obligations sont précisées dans une « charte d’engagement ». Pour éviter une utilisation numérique contraire à la pédagogie, des filtres interdisant l’accès à certains sites sont installés au niveau des serveurs académiques et du réseau wifi installé par la Région dans les établissements.

Sur le plan de l’enseignement / apprentissage, les potentialités du dispositif font pleinement écho à l’acquisition de nouvelles compétences « dites du XXIe siècle » et accompagnent les réformes et la transformation des pratiques pédagogiques. Un document support d’évaluation a été co construit en juin 2019 entre la Région GE et les DANE des trois académies.
Ancrage avec la recherche et intégration de l’Intelligence Artificielle : évaluation formative, lutte contre le décrochage scolaire, mobilisation de l’apprenant, tableaux de bord de suivi et proposition d’activités d’apprentissage personnalisées.
Au niveau de la gouvernance et du suivi de projet, il est à noter qu’en dehors des rendez-vous à l’échelle de la région académique, une étroite collaboration est installée en territoires avec chaque antenne de la région, appelée Maison de Région.