Aménagement de salles flexibles au lycée Kastler de Stenay

D’une salle de sciences d’hier à une salle de sciences de demain

 

Le lycée Alfred Kastler de Stenay a aménagé deux salles de sciences flexibles pendant deux années consécutives. Plusieurs projets incluant le numérique ont également vu le jour dans l’établissement.

Au lycée Alfred Kastler de Stenay, « une attention toute  particulière est portée au bien-être des élèves et des personnels à travers les espaces de travail et de détente aménagés et rénovés pour les élèves et les adultes » comme le souligne Monsieur Vélain, proviseur de l’établissement dans son memento de rentrée.

Cette citée scolaire située en milieu rural bénéficie d’une vigilance forte des élus et du rectorat, car son offre de formation s’étend du collège au B.T.S.

Genèse du projet

Chaque année scolaire, le proviseur lance un appel à projet financé par ses fonds de roulement en donnant la priorité aux projets de rénovation et en particuliers à ceux qui revêtent un aspect pluridisciplinaires.

Dans ce contexte, le projet d’aménagement des salles de sciences a été une demande des professeurs de sciences qui forment une équipe stable et investie.

En effet, l’ancienne salle comportait un certains nombres d’inconvénients. Tout d’abord, l’espace professeur était équipé d’une estrade incompatible avec les nouvelles normes d’accès aux personnes à mobilité réduite et  l’ordinateur actuel du professeur n’était pas intégré à la paillasse et la commande de vidéo projection était trop distante du bureau et du tableau.  Puis, celui-ci sur lequel le cours était vidéo projeté était petit, brillant et non centré.

Ensuite, les normes électriques n’étaient plus conformes pour les prises des paillasses ou la proximité de l’armoire électrique avec un point d’eau.- L’armoire électrique actuelle est située trop près d’un point d’eau et n’a pas une capacité suffisante. En outre, la salle ne comportait que deux prises réseaux et l’accès au WIFI était limité.

Enfin, les paillasses fixes ne permettaient pas le travail en îlots et comportaient beaucoup d’espace perdu à cause des éviers et des arrivées de gaz.

Ces équipements ont été financés grâce à une subvention de la Région Grand-Est de 50000 euros.

Après réponses à l’appel d’offres, un des répondants a proposé un devis inférieur à l’enveloppe allouée, ce qui a permis d’aménager une deuxième salle à l’identique de la première.

Objectifs pédagogiques en lien avec l’évolution des pratiques

L’aménagement de cette salle a pour but de permettre une diversification pédagogique pendant toute séance de SVT, Physique- Chimie au lycée, à l’endroit où elle se déroule.  En effet, à tout moment, l’élève peut être amené à manipuler et à expérimenter, à prélever des informations, à traiter des résultats et à confronter son travail à ceux des autres élèves, à communiquer à l’écrit comme à l’oral. Il fait appel régulièrement aux technologies de l’information et de la communication.

La majorité des tâches attendues implique un travail de groupe. Ainsi, savoir travailler en équipe est indispensable pour construire sa logique scientifique (confronter, critiquer, transformer les idées formulées au sein du groupe) et prendre des initiatives propres à la démarche de résolution d’un problème ou à l’élaboration de la réponse à une question dans le cadre d’une tâche complexe. Les élèves ou les groupes travaillent en autonomie et l’enseignant doit avoir la possibilité de « s’effacer » pour laisser libre cours à la créativité des groupes, d’accompagner ou d’aider. En revanche, dans d’autres situations, le face à face pédagogique redevient nécessaire.  C’est pourquoi l’organisation de chaque salle de Sciences doit être modulable de façon à ce que tout type de situation pédagogique ou d’activité soit possible (TICE, expérimentations assistées par ordinateur, microscopie, suivis de protocoles qui peuvent nécessiter l’accès à l’eau et au gaz particulièrement en chimie, traces écrites, échanges oraux…). On doit pouvoir adapter d’une séance à l’autre la configuration spatiale du mobilier la plus adaptée au travail prévu et ainsi permettre : des réalisations en équipes d’élèves (travail de groupe, ateliers tournants…) au niveau d’îlots d’activités ou un travail collectif de l’ensemble du groupe classe facilité par des regards convergents vers la zone de mutualisation à savoir la paillasse professeur : paillasses élèves repositionnées en mode « standard ».

La deuxième idée essentielle est de mettre la salle en conformité personne à mobilité réduite et en conformité sécurité.

Le Projet  

La salle de classe a été entièrement rénovée : remplacement des luminaires actuels par des LED, rénovation du système électrique avec changement de l’armoire électrique dont la puissance doit supporter les nouveaux équipements, rénovation complète avec un revêtement adapté aux travaux pratiques en et rénovation de la peinture écaillée de la salle. Ces travaux de rénovation ont été réalisés par les agents de la Région.

Les aménagements de l’espace professeur concernent principalement la paillasse. L’estrade a disparu pour respecter les normes et un poste professeur semi mobile (table humide fixe et sèche mobile) avec ordinateur intégré a été installé avec une chaise ergonomique réglable et sur roulettes.

Pour les élèves, la salle a été équipée de de paillasses sèches mobiles pour accueillir au moins 24 élèves permettant d’adapter la configuration de la salle au type de séance (en îlots, en frontal, en U…) et de paillasses humides latérales fixes qui centralisent tous les équipements nécessaires à 6 îlots (ordinateur, accès eau/réseau/électricité). Sur ces dernières, six ordinateurs fixe ont été installés ce qui permet d’utiliser le matériel EXAO pour chaque îlot et réaliser les recherches, rédiger les comptes rendus, réaliser les expérimentations EXAO, numériser des observations microscopiques directement dans la salle, sans bloquer une salle informatique.

 

Les nouvelles paillasses mobiles comportent une plus grande surface de travail que les anciennes. En outre, elles permettent une modularité de l’espace grâce aux roulettes. L’installation en îlots devient simple et rapide, même au sein d’une séance.

Afin de faciliter l’installation des élèves et leurs déplacements, des porte-manteaux ont été posés sur le mur du fond de la salle. En outre, pour faciliter la réflexion des élèves lors des travaux en commun, de grandes ardoises et un tableau blancs ont été achetées.

Après réponses à l’appel d’offres, un des répondants a proposé un devis inférieur à l’enveloppe allouée, ce qui a permis d’aménager une deuxième salle à l’identique de la première.

     

Perspectives 

Le Proviseur et son équipe débordent d’idées : aménagement de la salle de détente des personnels avec un espace mutualisé pour l’équipe enseignante et celle des agents, aménagement d’une salle de travail, projets de rénovation de salles avec mobilier modulable…

Pour finir, un FabLab est en cours d’installation au lycée professionnel au sein d’un grand plateau professionnel.

Pour consulter les actions « évolutions des espaces » du projet Ambition 21 – Numavenir http://numavenir.com/category/dans-nos-cours/action-1-evolution-des-espaces-et-climat-scolaire/